Tome III - Fascicule 2 - avril-juin 1986


Les abris allemands de Spa

Michel CAUBERGS

Extrait de SOBERES, bulletin d'information trimestriel n° 10, mars 1985, pp. 1 ? 7.


Un peu d'histoire

Si on se réfère au Dictionnaire du Tourisme en Belgique de Marcel Schmitz (éditions Larcier, 1948), ce ne sont pas des considérations stratégiques, mais bien les qualités curatives des eaux de Spa, qui déterminèrent l'empereur Guillaume II à y établir, de mars à novembre 1918, le Grand Quartier Général allemand.

Le Kaiser résidait au Château du Neubois et parfois à La Fraineuse.

Le maréchal von Hindenburg habitait au Château Sous-Bois.

Les bureaux de l'état-major occupaient le Grand Hôtel Britannique.

C'est à Spa que, le 10 novembre 1918, après une dramatique entrevue avec le Kronprinz, Guillaume II abdique et prend la fuite vers la Hollande à la veille de l'armistice.

Siège de la Commission d'Armistice, Spa recevra ensuite la visite du président Hoover, du général Pershing et des maréchaux Haig et Foch.

Il semble que ce soit la hantise d'une attaque aérienne, stratégie alors en pleine expansion, qui détermina les Allemands à construire les deux abris dont question dans cet article.

Nous avons pu consulter quelques ouvrages belges traitant de la guerre 1914-1918. Assez curieusement, aucun ne fait mention de la présence allemande à Spa.


Au départ d'une carte postale ancienne

C'est en fouillant dans les vieux souvenirs de sa mère que notre collègue Claudine Tellings découvrait, en septembre 1984, une carte postale ancienne représentant "Le Souterrain du Kaiser" à Spa.

SOBERES oblige, il fallait suivre la piste. Ce fut assez simple.

Dûment contactée, la société "Histoire et Archéologie Spadoise" nous fournissait immédiatement toutes les données nécessaires pour pouvoir attaquer sur le terrain, non seulement l'Abri du Kaiser, mais aussi l'Abri von Hindenburg. Qu'elle en soit ici remerciée.


L'abri du Kaiser

Province de Liège.

Entité de Spa.

Commune de Spa.

Hameau de Nivezé.

Domaine du Neubois.

Carte I.G.M. 50/1-2.

En rive droite du ruisseau de la Sauvenière.

Adresse actuelle : Foyer de Charité ; c/o Père Henri Oury ; av. Peltzer de Clermont à 4880 Spa.

Il est à noter que le Château du Neubois où logeait le Kaiser et qu'occupe aujourd'hui le Foyer de Charité, est un des nombreux châteaux de plaisance construits sur le domaine du Neubois au début du siècle, mais ce n'est pas "LE" Château du Neubois mentionné sur la carte I.G.M.

Description de l'abri

Partant des caves du château, un escalier de 11 marches conduit à la salle principale de l'abri, protégée par une porte blindée de 10 cm d'épaisseur.

Cette porte est curieusement divisée en deux parties inégales, disposition qui devait permettre l'ouverture de la partie supérieure en cas de blocage de la nartie inférieure par un éventuel éboulement.

L'abri proprement dit est une salle bétonnée de 5,10 m de long sur 2,60 m de large et haute de 2,15 m. L'épaisseur du béton atteint 50 cm pour le plancher, 1,23 m pour les parois et 1,50 m pour le plafond. L'abri est recouvert de 40 cm de terre.

Dans la paroi opposée à l'escalier d'accès, une porte en bois mène à la sortie de secours. Il est probable que la porte blindée prévue à cet endroit n'a pas eu le temps d'être installée.

Cette sortie de secours se compose d'un couloir plongeant de 11 mètres de long, avec marches et paliers, conduisant, après une chicane, à une porte métallique débouchant dans le talus en contrebas du château.

Entre les deux guerres, l'Abri du Kaiser était accessible aux touristes moyennant un droit d'entrée de 1 franc qui allait à l'Oeuvre des Invalides de Guerre. D'où les panneaux explicatifs encore en place. D'où la carte postale ancienne qui nous a mis sur la piste.


L'abri von Hindenburg

Province de Liège.

Entité de Spa.

Commune de Spa.

Carte I.G.M. 49/3-4.

Adresse actuelle : Centre d'accueil ; Château de Sous-Bois ; Chemin de Sous-Bois, 22 à 4880 Spa.

Le Château de Sous-Bois a été construit de 1905 à 1914.

Description de l'abri

Partant des caves du château, un escalier de 7 marches conduit à un couloir transversal formant chicane. Dans la paroi droite de ce couloir s'ouvre la porte blindée, d'une seule pièce, ici, menant à l'abri.

La pièce principale de l'abri, de forme carrée, mesure 2,82 m sur 2,75 m pour 1,96 m de hauteur, dimensions prises à mi-hauteur et dans l'axe, car cette salle est en fait un cylindre de tôles ondulées recouvert de béton.

L'épaisseur du béton visible au niveau de la porte est de 52 cm. Il n'y a pas de sortie de secours. En cas d'effondrement du château, il aurait fallu des jours pour dégager les occupants de l'abri.

Notons aussi que si l'Abri du Kaiser se développe sous le talus, à l'extérieur du château du Neubois et fut probablement construit à ciel ouvert, l'Abri von Hindenburg a été construit sous le château de Sous-Bois suivant une technique appropriée.


Existe-t-il d'autres abris du même type aux environs de Spa ?

C'est possible, mais peu probable.

En effet, l'Abri du Kaiser était, pour le moins, inconfortable.

Von Hindenburg, grand chef d'état-major, ne pouvait être plus mal loti. Il serait étonnant alors que des efforts aient été consentis en faveur des gradés inférieurs.

Une simple cave devait leur suffire.


Appel à nos lecteurs

Le Foyer de Charité est une institution religieuse qui s'occupe, entre autres, d'organiser des retraites.

Le Centre d'Accueil est un home pour vieillards et handicapés.

Si les responsables de ces institutions nous ont reçus avec sympathie, ce dont nous les remercions ici, il est bien évident que ces gens souhaitent avant tout préserver le calme et la paix qui les entourent. Ne troublez donc pas inutilement la quiétude des lieux, même pour satisfaire une curiosité aussi légitime soit-elle.


Date de mise à jour : Jeudi 29 Octobre 2015